Site de Xavier Ducros
Accueil > Faune, flore et phénomènes naturels > Pygargue à queue blanche

Pygargue à queue blanche

samedi 4 décembre 2010, par Xavier Ducros

Contrat Creative Commons

J’ai rencontré le pygargue à queue blanche, ou aigle des mers (Haliaeetus albicilla), en Norvège, dans les Lofoten. Cet aigle n’est pas facile à observer et est le plus gros d’Europe (et un des plus gros sur la planète) ! Les rencontres avec de grands rapaces sont toujours magiques, même si elles ne durent que quelques instants.


Les pygargues à queue blanche sont des rapaces de grande envergue (entre 2 m et 2,5 m), au vol assez similaire à celui des vautours ; malgré un vol souvent plané, ou aux battements d’ailes un peu "lourds", le pygargue à queue blanche est très agile pour chasser. Il se nourrit principalement de poissons ou d’oiseaux aquatiques. Après les avoir repérés (soit en rasant l’eau, soit en tournant à environ 200 m d’altitude), il saisit ses proies avec ses serres au cours d’un vol rasant au-dessus de l’eau (mais il n’effectue pas de piqués).

Ceux que j’ai pu voir vivaient, vraisemblablement, sur des falaises escarpées en bord de mer. La queue du pygargue, qui vit presque 30 ans, ne devient blanche qu’à 8 ans, et le bec jaune vers 5 ans.

La Norvège a une population importante de pygargues et est donc un lieu propice pour les observer. On en trouve également dans le Nord de l’Europe, au Groenland et dans le Nord de la Russie. Ce beau rapace, dont la population avait énormément baissé au 19ème siècle du fait de la chasse, est actuellement moins menacé ; il reste néanmoins une espèce fragile, particulièrement sensible à la pollution et aux modifications environnementales, et qu’il faut donc protéger.

JPEG - 189.8 ko
Pygargue à queue blanche et grand corbeau (?)
JPEG - 37.9 ko
JPEG - 33.3 ko

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette