Site de Xavier Ducros
Accueil > Treks et randonnées > France > Randonnées dans les Pyrénées > Ariège-Andorre > Pic de Maubermé (2880 m)

Pic de Maubermé (2880 m)

jeudi 19 juillet 2012, par Xavier Ducros

Contrat Creative Commons

Je vous propose de faire une belle boucle, assez sauvage (mais avec balisage pour une fois ;-) ), après être monté au pic de Maubermé (2880 m ; plus haut sommet du Couserans) par le Port d’Urets. Du sommet, magnifique vue sur tous les environs, les massifs de la Maladetta (Aneto) et des Encantats.


Photos

Il est possible de modifier la résolution des photos (cliquer sur l’engrenage qui apparaît dans le menu de la vidéo lorsqu’on la lance).


Renseignements pratiques

- Prévoir une nuit (environ 11h pour la boucle) ; possibilité de faire le pic en aller-retour, sans boucle (environ 9h).
- Carte IGN TOP25 1947 OT
- Départ : aller à St Girons, puis prendre la D618 jusqu’à Eyllie, via Castillon-en-Couserans et Sentein.
- Carte interactive de l’itinéraire en bas de page


Difficultés

Dénivelé d’environ 2100 m pour la boucle. Eboulis raide à la fin (200 derniers m).

Itinéraire balisé, sauf une petite portion (pour la boucle) qui permet de relier les deux parties balisées.

La montée au pic de Maubermé est pour randonneur expérimenté ; elle ne présente pas de difficultés techniques (en l’absence de neige et sur terrain sec !), mais nécessite de l’attention par endroits à cause de pentes herbeuses raides ou de rochers peu sûrs.

Il semble particulièrement dangereux d’emprunter l’itinéraire, signalé dans certains ouvrages, passant par la cheminée nord. Je n’en sais pas plus sur le sujet, et je vous propose l’itinéraire classique !


Itinéraire

Se garer à Eylie (950 m), à proximité des bâtiments désaffectés (parking indiqué sur la carte). Suivre le balisage rouge et blanc qui amène au Port d’Urets (via le barrage et la cabane éponymes, à 1947 m). Compter environ 2h30 pour le barrage, et encore 1h30 pour le Port d’Urets (2512 m). Il est possible de dormir à ce niveau (petite cabane, ou bivouac, option choisie), ce qui évite d’avoir trop de dénivelé le lendemain.

Du col (port), suivre le sentier qui part à droite (ouest). Il est bien marqué, et dans les éboulis des cairns permettent de suivre la bonne trace. On atteint le sommet en un peu plus d’une heure. De là, magnifique vue sur tous les environs, la chaîne de l’Aneto, etc. La montée en vaut la peine !

Il est possible de rentrer par le même itinéraire qu’à la montée, mais j’ai préféré faire une boucle via le Port de la Hourquette (2452 m).

Redescendre du sommet, et dès que possible (vers 2500-2600 m), partir vers l’ouest (descente dans une zone herbeuse), puis NO (passer au pied du Tartereau, sans descendre au petit étang indiqué à 1 km au S de ce pic). Il y a quelques traces, parfois peu visibles. En suivant cette direction, et en essayant de ne pas trop descendre (rester au-dessus de 2300 m), on croise le sentier balisé rouge et blanc qui vient du sud et franchit le Port de la Hourquette, composé en partie de roches rougeâtres assez caractéristiques. Il faut évidemment faire attention à ne pas se tromper de col, en particulier à ne pas prendre celui de Tartereau, ou celui de Comminge ! Compter 1h30 du sommet du Maubermé au Port de la Hourquette.

A partir du col, suivre le balisage rouge et blanc qui mène à l’étang de Chichoué (1950 m). On remarquera les vestiges des mines de Bentaillou (minerais de zinc et de plomb ; infos externes sur les mines du Biros). Pour rentrer, plusieurs possibilités : rejoindre le GR10, ou descendre par le "refuge" de Sans par le cirque de La Plagne. J’ai opté pour la seconde option.

Un sentier, plus ou moins bien marqué, part du NE de l’étang (rester rive droite), passe à la station de pompage (indiquée sur la carte) et descend dans le vallon nommé "La Plagne", d’abord vers le S. Avant la descente (après l’étang), attention à prendre le bon chemin, car un autre, qui monte ou reste à altitude constante fait tout le tour du cirque par le Sud, et amène au barrage d’Urets ! On voit d’ailleurs très bien la marque qu’il trace dans la montagne. Donc, descendre jusqu’à la cabane de Sans (nom ;-) !) en suivant la trace. De là, elle part vers le SO (sente pas toujours bien visible) pour contourner des barres rocheuses, puis descendre (végétation "dense", sentier peu emprunté vraisemblablement !) jusqu’à une cascade. De là, on rejoint facilement la piste qui ramène au parking. Compter environ 4h du Port de la Hourquette au parking.


Cette carte est indicative et l’itinéraire tracé est peu précis. Elle ne remplace pas une vraie carte ign, nécessaire pour entreprendre ce genre de circuit.


P.-S.

Réalisé les 16 et 17 juillet 2012


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette