Site de Xavier Ducros
Accueil > Treks et randonnées > Groenland - Exploration en terre de Liverpool > Journal de bord de l’exploration en terre de Liverpool (...)

Journal de bord de l’exploration en terre de Liverpool (Groenland)

mercredi 11 août 2010, par Xavier Ducros

Contrat Creative Commons

Ittoqqortoormiit (grande maison en groenlandais), village inuit, constitue le point de départ d’un périple de deux semaines dans le Liverpool Land. Nous étions sept, guidés par Michael Charavin, guide polaire ayant en particulier traversé la calotte groenlandaise en kite du Sud au Nord (voir son site), à avoir choisi ce trek organisé par l’agence Terres Oubliées. L’objectif est de découvrir une partie du Liverpool Land, en deux boucles d’une semaine, et en totale autonomie. La première étape du voyage a consisté à atteindre Ittoqqortoormiit, probablement un des villages les plus isolés du Groenland. Je vous propose un résumé en images du voyage et de notre périple dans ce journal de bord. Un article concernant la faune et la flore est également disponible.


Le voyage pour aller au Groenland n’est pas très long, mais peut parfois réserver des surprises. A l’aller, après une étape en Islande, nous sommes partis pour Kusuluk au Groenland. Là, après une attente due à des incertitudes météo, nous avons longé la côte en avion jusqu’à Constable Pynt (Nerlerit Inaat), improbable piste d’avion au milieu de nulle part ! Trois rotations d’hélicoptère plus tard, nous, nos sacs et les 180 kg de matos et aliments, étions au village d’Ittoqqortoormiit. Après une nuit au village, nous sommes prêts à partir avec nos 25 kg sur le dos ! Eric et France, du bateau Ecotroll, nous ont amenés à Cap Tobin où commence notre périple à pieds. Nous y avons rencontré nos quatre compagnons à 4 pattes (des chiens groenlandais) qui nous suivront durant toute la première boucle. Le début se déroule principalement en bord de mer, ce qui n’empêche pas de rencontrer de la neige et quelques icebergs !

Après ces premiers jours en bord de mer, nous nous sommes dirigés plus à l’intérieur des terres du Liverpool. Le premier objectif est la calotte Apusêq (calotte de glace faisant un peu moins de 5km de diamètre), que nous avons traversée. Nous sommes ensuite redescendus par un glacier relié à la calotte, et qui débouche au fond d’un magnifique fjord où nous avons retrouvé le bateau Ecotroll pour une sympathique soirée autour du feu avec Eric, France et leurs enfants. Le lendemain, nous sommes repartis en direction de la "plage" du village d’Ittoqqortoormiit.

Après une journée de repos à Ittoqqortoormiit, qui nous a permis de refaire le plein de vivres, mais aussi d’assister à l’arrivée d’un des deux bateaux annuels qui ravitaillent le village, nous repartons vers le Nord et les montagnes du Liverpool. Le premier objectif est le pic Trefoden (1110 m). Cette première partie offre une magnifique vue sur la calotte Apusêq et le glacier de la première semaine, mais aussi sur tout le fjord Scoresbysund. Peu après ce pic, nous avons pu dormir à la belle étoile sur une large crête, et ainsi profiter du premier coucher de soleil de l’année vers 1h du matin ! Un très beau souvenir...

Nous avons ensuite poursuivi par les crêtes (sur du mauvais rocher... mais avec une belle vue !) jusqu’au glacier Grete Gletscher que nous avons descendu, parmi les bédières, torrents d’eau turquoise parcourant la surface du glacier, et finissant souvent dans un moulin (puits profond creusé dans le glacier par l’eau). Nous sommes ensuite remontés sur un plateau, où nous avons de nouveau dormi à la "belle étoile" pour assister au coucher de soleil à 1h du matin, avant de redescendre pour un retour par la côte jusqu’au village. Nous avons alors eu la chance d’observer 6 boeufs musqués, dont des combats entre mâles ! Le retour à Constable Pynt (Nerlerit Inaat) a été un peu plus compliqué puisque l’hélicoptère n’était pas opérationnel (en fait, le pilote avait dépassé son quota d’heures de vol, suite à des tentatives pour retrouver un malheureux plongeur perdu en mer...) ; nous avons donc effectué la traversée en barque en 1h30 (sinon, il fallait attendre 3j de plus au village avant de rejoindre Constable Pynt pour prendre l’avion suivant !), et sommes arrivés quelque peu secoués et mouillés ! Le retour en avion s’est globalement bien déroulé, même s’il y a eu 3h de retard en Islande. Je vous laisse profiter de ces dernières images en vidéo pour conclure ce magnifique voyage :-) !

P.-S.

Fred, un autre membre de l’équipe, propose aussi un carnet de voyage sur son blog.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette