Site de Xavier Ducros
Accueil > Faune, flore et phénomènes naturels > Boeuf musqué

Boeuf musqué

samedi 28 août 2010, par Xavier Ducros

Contrat Creative Commons

J’ai eu la chance d’observer des boeufs musqués lors de notre périple dans la terre de Liverpool sur la côte Est du Groenland. Nous en avons observés à deux reprises, et je garde un grand souvenir de cette rencontre avec ces animaux tout droit sortis de la préhistoire !


Les boeufs musqués (ovibos moschatus), animaux aux allures préhistoriques, nous ont offert quelques beaux moments, et même quelques combats (voir la vidéo ci-dessous) ! Ces combats, impressionnants, se déroulent entre mâles lors de la saison des amours. Ils entrent en collision frontale (les cornes des mâles se sur le front en un os massif, utilisé lors de ces combats, et pouvant atteindre 10 cm d’épaisseur), et combattent jusqu’à épuisement d’un des mâles : le vainqueur est le dominant. Un mâle pèse environ 300 kg et mesure 1,5 m au garrot. Sa peau est recouverte d’une laine fine et longue très isolante (plus fine que le cachemire et beaucoup plus chaude que de la laine de mouton !), elle-même recouverte de longs poils protecteurs (les jards) : l’ensemble lui permet de résister à des températures en dessous de -40°C ! Le boeuf musqué a été baptisé omingmak par les Inuits, ce qui signifie « l’animal dont la fourrure est comme une barbe ». Ils se nourrissent surtout de saule nain. Notons également, que malgré leur nom et leur ressemblance, les boeufs musqués sont des caprinés, donc plutôt proches des chèvres et des chamois !

JPEG - 130.2 ko
JPEG - 143.5 ko
Boeufs musqués (deux jeunes et un mâle)
JPEG - 114.8 ko
Boeuf musqué


Plus d’informations sur les boeufs musqués.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette