Site de Xavier Ducros
Accueil > Treks et randonnées > Groenland - Exploration en terre de Liverpool

Groenland - Exploration en terre de Liverpool

Dernier ajout – mercredi 11 août 2010.


Accéder directement à l’album photo et au journal.

Accéder directement à la faune et la flore.

Le Groenland (Kalaallit Nunaat, terre des hommes, en groenlandais) est une province autonome du Danemark, environ 4 fois plus grande que la France, mais dont 90% de la surface est un désert de glace. La population (environ 55000 habitants) vit sur la côte, principalement au Sud et Sud-Ouest du fait de la présence du Gulf Stream, qui offre un climat plus doux et empêche la mer de geler totalement. La côte Est est en revanche d’un climat plus rude, et seuls deux villages y sont implantés : Angmagssalik et Ittoqqortoormiit, 800 km plus au Nord (c’est le dernier village sur cette côte). Aucune route ne relie les villages entre eux, et les liaisons se font principalement par avion, hélicoptère et bateau si l’état de la banquise le permet.

Ittoqqortoormiit (grande maison en groenlandais), village inuit de 469 habitants en 2010 (voir ce document), constitue le point de départ d’un périple de deux semaines dans le Liverpool Land. Nous étions sept, guidés par Michael Charavin, guide polaire ayant en particulier traversé la calotte groenlandaise en kite du Sud au Nord (voir son site), à avoir choisi ce trek organisé par l’agence Terres Oubliées. L’objectif est de découvrir une zone du Liverpool Land, en deux boucles, et en totale autonomie. La première étape du voyage a consisté à atteindre Ittoqqortoormiit, probablement un des villages les plus isolés du Groenland. Je vous propose un résumé en images du voyage et de notre périple dans le journal de bord.

Lors de ce voyage, nous avons eu la chance de rencontrer trois fois Eric et France, ainsi que leurs enfants Léonie (qui adore le chocolat et le fait savoir !) et Aurore, sur le bateau Ecotroll, bateau expérimental à moteur hybride combinant des énergies fossiles et "alternatives" (2 x 60CV diesels, vent via une voile de kite et deux petites éoliennes, électricité, cellules photovoltaïques). Pour plus de renseignements sur le bateau, voir ce site. Ils sont partis de France depuis avril 2010 pour effectuer un périple Lyon-Groenland-Lyon, afin de tester le bateau ; ils en profitent aussi pour poursuivre leur participation à des missions scientifiques (en collaboration avec l’IPEV) : ils ont en particulier été récupéré trois ornithologues français travaillant sur les mergules nains, sorte de petits pingouins. Cet oiseau est en prise directe avec la variabilité environnementale, et constitue donc un bon indicateur du climat (pour plus d’infos, un article de David Gremillet, rencontré au Groenland). Eric et France n’en sont bien entendu pas à leur première expédition de ce type : ils ont déjà passé plusieurs années sur leur bateau Vagabond, où leur fille Léonie a d’ailleurs grandi, et sont forts de 5 hivernages au Spitsberg, et de la première circumnavigation arctique via les passages du Nord-Est et du Nord-Ouest (17 mois d’expédition en 2002-2003). Dans cette société superficielle de surconsommation et de déballage médiatico-numérique, nous ne pouvons qu’être admiratifs face à ce couple qui sait vivre ses rêves avec bonheur et simplicité, et qui réalise des exploits, presque "mine de rien" !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette